Vos avocats

Nouvelles

La transition d’entreprise : conférence d’Isabelle Lafont et de Benoît Lapointe lors du 70e congrès annuel de l’AQDFL

Isabelle Lafont et Benoît Lapointe sont conférenciers invités dans le cadre du 70e congrès de l’Association québécoise de la distribution des fruits et légumes (AQDFL) qui est en cours au Hilton Lac-Lemy. Ils abordent ce matin le sujet de la transition d’entreprise. Comment s’y préparer tout en gérant l’entreprise au quotidien n’est pas une mince affaire. Repousser au lendemain la planification de la relève ou le règlement de relations parfois difficiles avec les associés et actionnaires peut s’avérer périlleux et coûteux pour l’entreprise, en cas de mésentente ou de conflits. La présentation a pour but de présenter les pièges à éviter ainsi que les outils disponibles afin de prévenir les conflits, retenir le talent, et permettre une transition harmonieuse en favorisant une relève.

Belleau Lapointe dépose deux demandes d’autorisation pour exercer des actions collectives contre Desjardins

Belleau Lapointe a déposé devant la Cour supérieure du Québec deux demandes d’autorisation pour exercer des actions collectives contre Desjardins, l’une visant le produit Assurance-prêt étudiant et l’autre visant le produit Assurance vie-épargne :

  1. Desjardins aurait imposé aux membres du groupe envisagé l’adhésion à une assurance-prêt étudiant, sans leur consentement préalable. Cette assurance était automatiquement ajoutée aux modalités de remboursement des étudiants qui n’avaient pas conclu d’entente de remboursement avec Desjardins, dans les six mois suivant la fin de leurs études.
  2. Desjardins aurait unilatéralement imposé aux membres du groupe envisagé l’adhésion à une assurance Protection Cancer débutant le ou vers le premier juin 2016, sans obtenir leur consentement préalable.

Pour en savoir plus sur ces deux demandes d’autorisation ou pour vous inscrire sur la liste des membres de ces actions collectives, consultez les liens suivants :

Suivez ce dossier dans les médias :

Meubles Léon condamnée à payer 1,7 million à des milliers de consommateurs québécois pour publicité trompeuse

Les avocats du cabinet Belleau Lapointe, procureurs d’Option consommateurs, sont fiers du travail accompli dans l’action collective visant Meubles Léon. Dans une décision récente, la Cour supérieure du Québec l’a condamnée à payer 1,7 million de dollars à quelque 7360 consommateurs floués en raison de sa publicité trompeuse.

Rappelons que l’action collective avait été intentée par Option consommateurs en novembre 2009, au sujet des frais annuels de 21 $ facturés aux consommateurs dans le cadre de la campagne de publicité « achetez maintenant, payez plus tard ». Option consommateurs estimait que Meubles Léon avait donné des informations trompeuses lors de la promotion de son programme de financement.

Pour en savoir plus sur l’action collective : http://recourscollectif.info/fr/dossiers/leon/

Suivez ce dossier dans les médias :