Litige de la construction et des vices cachés

Vous avez retenu les services d’un entrepreneur général pour la construction d’un projet en bâtiment privé, commercial ou résidentiel.

Le projet débute et, rapidement, on vous annonce un retard à l’échéancier et des dépassements de coûts, communément appelés « extras ».

À la livraison, vous constatez des malfaçons dans l’exécution des travaux. Après quelques mois d’occupation, vous constatez que votre propriété est affectée de vices importants affectant la jouissance des lieux :

  • fissures ;
  • infiltrations d’eau ;
  • variation de températures importantes ;
  • ventilation inadéquate;
  • etc.

Votre entrepreneur se défile devant vos demandes de corriger ces malfaçons et vices. Il impute plutôt la responsabilité à l’architecte ou à l’ingénieur du projet ou à ses sous-traitants. Vous communiquez avec eux et ils vous disent plutôt de traiter directement avec le « général ».

Bref, vous ne savez plus à qui vous adresser pour obtenir réparation, pendant que vous ou vos locataires subissez des inconvénients majeurs. Votre beau projet est maintenant devenu la foire aux malheurs et vous craignez de perdre la valeur de votre investissement.

Ne serait-ce qu’en raison du nombre d’intervenants sur un chantier de construction, les litiges en matière de droit de la construction et de vices cachés peuvent rapidement devenir complexes et onéreux.

Fort de notre expérience et avec l’assistance de notre réseau d’experts architectes et ingénieurs, nous sommes en mesure de saisir les enjeux de votre litige et de vous conseiller, afin de vous sortir du bourbier le plus rapidement et efficacement possible. Nous savons à quel point ces litiges minent vos activités courantes et nous nous donnons pour mission d’en limiter les impacts.

litige construction _ Belleau Lapointe